Syrie : Des chrétiens enlevés, rançonnés et assassinés (text in French)

Posted on February 14, 2012

0


  Alep/Homs, 4 février 2012
Mgr Jean-Clément Jeanbart, métropolite   melkite grec-catholique d’Alep, Syrie témoigne,
Syrie : Des chrétiens enlevés, rançonnés et assassinés
« Les médias internationaux ne présentent pas honnêtement la réalité syrienne, ils jettent de l’huile sur le feu… ». Mgr Jean-Clément Jeanbart, contacté par l’Apic en début de semaine, souligne que les chrétiens syriens vivent dans la peur. L’archevêque grec melkite catholique d’Alep, la deuxième ville du pays située non loin de la frontière turque, craint pour l’avenir des minorités en Syrie et l’instauration d’un régime aux mains des islamistes.
Selon des informations recueillies sur place, plusieurs dizaines de chrétiens ont été assassinés à Homs par des insurgés, ce qui provoque leur exode de certains quartiers. « Maintenant, des gens sont tués en plein jour, kidnappés par des gangsters, qui demandent des rançons élevées… Avant, on avait la sécurité. Aujourd’hui, ceux parmi les chrétiens qui ont les moyens et de l’argent s’en vont », a-t-il déclaré à l’Apic, en soulignant que la situation est actuellement calme à Alep.

Un dialogue qui se fait attendre

Mgr Jeanbart estime que seul un dialogue sincère pourrait sauver le pays du désastre, mais les réformes annoncées par le pouvoir en place se font attendre et l’opposition refuse de négocier. Le métropolite d’Alep est également très remonté contre les médias internationaux, estimant qu’ils sont dans leur très grande majorité contre le régime syrien, et propagent trop souvent de fausses nouvelles sur la réalité de son pays.

Ainsi, s’appuyant sur les informations publiées par le journaliste Georges Malbrunot, du quotidien Le Figaro, il souligne que le grand reporter français Gilles Jacquier, touché par un obus à Homs, mercredi 11 janvier, a été tué par les insurgés. « Ils ont tiré sur une manifestation pro-Assad. La provenance et la direction des tirs sont clairs ». À partir de cet exemple, il constate que la propagande médiatique fait rage entre les médias aux mains du régime de Damas, les opposants basés à Londres et les télévisions satellitaires arabes Al-Jazira ou Al-Arabyia qui relaient leurs propos.

Acharnement dénoncé

« Personne dans ces derniers médias ne parle des infiltrations en Syrie d’extrémistes et de mercenaires venus de Turquie, d’Irak, de Jordanie, de Libye, du Pakistan, d’anciens d’Afghanistan… De l’extérieur, nous voyons l’Occident s’acharner contre notre président et de l’intérieur des groupes islamistes armés qui viennent semer la terreur et la mort dans certaines zones du pays. Malheureusement, plusieurs milliers de civils innocents et de militaires – au moins 2’000 soldats, des gendarmes, de simples civils – ont été victimes de la haine et de l’hostilité de ces groupes. Ils ont souvent été sauvagement torturés, mutilés et tués ».

Il est vrai, admet Mgr Jeanbart, que la grande majorité des Syriens, et les chrétiens en premier lieu, demandent des réformes profondes et des changements significatifs dans la gouvernance du pays, « en premier lieu la suppression de la dictature du parti unique et une démocratie édifiée sur une vraie liberté qui respecte les droits inaliénables de chacun et de tous ».

« Mais il est aussi vrai que très peu de Syriens souhaitent un changement brusque qui risque de plonger le pays dans un bain de sang, un vide désastreux et une grande désolation ».

Source: kipa-apic
Advertisements
Posted in: Uncategorized